Guide des droits et des démarches administratives

VOS DROITS ET DÉMARCHES : Que peut faire un jeune de moins de 16 ans en décrochage scolaire ?

Tout jeune qui s'apprête à quitter le collège sans qualification, ni diplôme doit se voir proposer un parcours d'insertion personnalisé. Ce parcours est proposé par l'Éducation nationale dans le cadre de sa mission de lutte contre le décrochage scolaire.

De quoi s'agit-il ?

Le parcours d'insertion consiste à proposer des formations de courte durée afin de replacer le jeune dans une logique d'obtention d'un titre ou d'un diplôme à finalité professionnelle.

Ces formations peuvent prendre la forme :

  • d'actions de remobilisation notamment par des sessions d'information et d'orientation (SIO),

  • d'actions qualifiantes ou diplômantes notamment par des modules de repréparation à l'examen par alternance (Morea),

  • d'actions d'adaptation à l'emploi pour préparer l'entrée du jeune dans la vie active.

Qui peut en bénéficier ?

Le parcours d'insertion s'adresse à tout jeune qui semble s'apprêter à sortir du collège :

  • sans diplôme,

  • sans qualification,

  • sans projet de formation,

  • et sans espoir d'insertion professionnelle.

À savoir : un jeune qui souhaite s'engager dans un dispositif d'initiation aux métiers en alternance (Dima) ou un contrat d'apprentissage a déjà un projet de formation et n'est donc pas concerné.

À qui demander la prise en charge ?

Le chef d'établissement a la responsabilité :

  • de repérer tout élève manifestant des signes de décrochage scolaire,

  • et de lui proposer un parcours d'insertion personnalisé.

La demande peut également provenir du jeune. Dans ce cas, il doit s'adresser à son chef d'établissement. La prise en charge peut être demandée à tout moment de l'année scolaire.

Le chef d'établissement transmet la demande de prise en charge de l'élève en difficulté au "groupe de prévention contre le décrochage scolaire (GPDS)" de l'établissement scolaire.

L'établissement scolaire agit ensuite en partenariat avec des acteurs de l'insertion (associations, entreprises, mairies, conseil régional) appelés "réseau public de l'insertion des jeunes" (RPIJ).

Pour en savoir plus

Les informations de cette fiche ne sauraient préjuger de l'examen individuel de votre situation par l'administration compétente.
Modifié le 28/04/2015
source www.service-public.fr